Communiqués de presse

« Qui se soucie de nous, soignants, professionnels en formation et praticiens qui œuvrons jour et nuit pour défendre votre santé ? »

 

Après avoir été bernés par le conte de Ségur, voici que les soignants sont sacrifiés sur le compte de la vaccination pour tous les Français à risque.

Le Directeur Général de l’OMS, le 27 janvier 2021 au Conseil de l’Europe, affirmait : « Il est compréhensible que les gouvernements veuillent vacciner en priorité les soignants et les personnes âgées au niveau national » et concluait son propos par : « Ensemble, nous devons veiller à ce que la vaccination des soignants et des personnes âgées ait débuté dans tous les pays au cours des 100 premiers jours de cette année. ».

Nous, soignants, professionnels en formation et praticiens à la ville comme à l’hôpital :

- qui sommes les plus exposés avec une facteur de risque de mortalité due au Covid multiplié par 3 à 5 vis à vis de de la population générale,

- qui exerçons jour et nuit sur le front Covid depuis bientôt 12 mois,

- ressentons avec amertume et dégout le mépris de ceux qui refusent de prioriser la vaccination des soignants.

Peuvent-ils garder leurs œillères pour ne pas voir la souffrance qui gangrène ? Peuvent-ils détourner leur regard vers les seules caméras des plateaux TV ? Peuvent-ils faire la sourde oreille pour ne pas entendre les soignants dans la rue et chanter la ritournelle du dédain politiquement correct en inondant les micros de messages toujours plus rassurants ? Peuvent-ils ne rien ressentir lorsque la détresse et l’épuisement des soignants et des praticiens explosent, en se drapant de l’armure des responsabilités ?

Serions-nous de la « chair à virus » corvéables à merci et dotés d’une telle transparence que seulement des applaudissements et des mots devraient nous contenter ?

Qui oserait laisser les soignants, les professionnels en formation et les praticiens sur le quai de la « non-vaccination » et combattre sans armure ?

Les médecins en poste ou en formation et les soignants de ville, du médico-social, de l’hôpital sont votre rempart contre cet ennemi invisible. Le quotidien du front c’est eux, c’est nous !

Offrons à ceux qui le souhaitent la protection qu’ils méritent : le vaccin !

Monsieur le Président, Action Praticiens Hôpital défendra la santé de la communauté soignante, l’arme au pied, car ce juste combat nous est chevillé au corps.

Monsieur le Président vous n’avez pas d’autre choix pour la Santé de la population que de respecter la santé des soignants !

 

Entre obstination et condescendance, le Gouvernement persiste à faire la sourde oreille

Les organisations syndicales, les collectifs et associations, réunis en intersyndicale se sont rassemblés ce 21 janvier devant le Ministère de la Santé et des Solidarités, et partout en France, afin de dénoncer le manque de moyens de notre système de santé.

Six mois après la conclusion du « Ségur » de la santé, l’attractivité qui était le principal défi est un échec. Les postes vacants sont de plus en plus nombreux accentués par une fuite continue des professionnels aggravant les conditions de travail des professionnels restant.

Les discours d’Olivier Véran sur la fin du dogme de la fermeture des lits pouvaient nous laisser entrevoir un avenir meilleur, malheureusement, entre les paroles et les actes le décalage est immense. Ainsi plusieurs centaines de fermetures de lits, continuent d’être actées sans justification, sur tout le territoire, et ce malgré la crise du Covid et la colère des soignants.

Le Ministère de la Santé et des Solidarités a donc reçu collectifs et organisations syndicales par l’intermédiaire de Madame Bénédicte Roquette, conseillère chargée de l’offre de soins, des ressources humaines et de l’organisation territoriale auprès du cabinet de Monsieur Véran.

Après un tour de table où organisations syndicales et collectifs ont rappelé les revendications défendues depuis bientôt 2 ans, et ont à nouveau alerté sur l’aggravation de la situation avec la crise : dégradation de l’accès aux soins et des conditions de travail des personnels, ne permettent pas aux professionnels d’assurer leurs missions de soins dans des conditions de qualité et de sécurité acceptables. Le ministère a justifié sa politique en qualifiant le « Ségur d’historique » en terme de financement pour l’hôpital public, alors même que les salaires ne sont toujours pas à la moyenne des pays de l’OCDE, et que la loi de financement de la sécurité sociale pour 2021 impose à nouveau 900 millions d’euros d’économies malgré la crise. Aucune proposition, aucun plan, calendrier, ni axe de travail n’ont été proposés, le ministère nous demande d’attendre la mise en œuvre du « Ségur » et ne semble pas entendre la grande détresse des hôpitaux, des personnels et l’urgence d’agir pour préserver un système hospitalier public de qualité.

Loin de rassurer ou d’apporter des éléments constructifs pour l’avenir de la santé et du social, le ministère ne partage pas notre diagnostic et se satisfait des avancées « historiques » du « Ségur ». Les Collectifs, organisations syndicales et associations restent unis pour dénoncer le sous financement du système de santé et défendre la reconnaissance des professionnels. Nous appelons la population à nous rejoindre  lors des   prochaines  mobilisations dans les jours et semaines  à venir pour défendre l’hôpital public, nos établissements du médico social et du social , notre bien commun, et pour préserver un accès aux soins de qualité pour tous.

Tout seul on va plus vite, Ensemble on va plus loin !

 

 

Appel commun pour une journée de mobilisation et de grève le 21 Janvier 2021

APH s'associe à l'appel commun pour une journée de mobilisation le 21 janvier 2021 dans les établissements du sanitaire, du médico-social et le social public et privé.

LA VIDÉO :

 

 

LE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 À TÉLÉCHARGER

 

 

 

Le mur du soin, rempart de votre santé et de votre bien-être est au bord de la rupture.

 

Les soldes débutent mais l’Hôpital Public, ses soignants, ses personnels médico-administratifs avec ses praticiens hospitaliers ne sont pas à vendre !

Dans une indifférence assourdissante et malgré nos échanges avec le gouvernement aucun bilan des erreurs du passé sur la gestion de la crise Covid ne sont tirées. Action Praticien Hôpital tire donc la sonnette d’alarme !

Après l’insuffisance d’anticipation sur les systèmes de protection individuelle, les millions de soignants qui sont au combat jour et nuit dans cette guerre contre la Covid et pour votre santé sont encore oubliés.

Pour commencer nos soignants morts pour la France ont-ils bénéficié de la juste reconnaissance de la mère patrie ? Leurs conjoints mais surtout leurs enfants ont-ils été soutenus et accompagnés comme il se doit par notre Nation ? APH témoigne à toutes les familles qui ont perdu un proche toute notre affection et notre solidarité et exige que l’État assume ses responsabilités en publiant sans délai une loi qui intègre ces droits élémentaires d’assistance pour ceux qui vous soignent.

Après quelques ratés sur les mesures collectives pour mettre à l’abri nos concitoyens. Après de trop nombreux loupés sur les moyens de protection individuelle des soignants de ville ou hospitaliers qui nous a surexposé à un sur-risque dans cette lutte. Alors qu’un vaccin est enfin disponible nous ne comprenons pas que la priorité sanitaire ne soit pas à la vaccination en priorité des soignants. Qui irait se battre à mains nues contre un ennemi invisible ? Les soignants sont-ils devenus de la « chair à virus » ?

Communiquer sans relâche sur une gestion complexe est un art difficile nous en convenons. Mais écrire à tous les praticiens que le Ségur a tout résolu tient du conte pour enfants. Nous, praticiens hospitaliers femmes et hommes de terrain, avons donné le meilleur de nous-mêmes. Depuis des années nous combattons pour que l’édifice hospitalier tienne et que le service rendu à la population soit à la hauteur de nos exigences dans le respect des bonnes pratiques. La création d’une nouvelle grille pour les praticiens en date d’octobre 2020 est une avancée dans la perte de 4 ans d’ancienneté pour tous les praticiens nommés avant la réforme !!! Monsieur le Ministre vous vous êtes égaré dans le diagnostic. Malgré nos recommandations et les recours des 10 000 praticiens et des plus de 330 motions signées par les conférences des Présidents de CME de quasiment tous les hôpitaux généraux, psychiatriques ou universitaires vous refusez de changer votre traitement et vous informez que tout est réglé par le Ségur. APH, comme les conférences de PCME, demande que tous les praticiens nommés avant octobre 2020 bénéficient d’une reprise de 4 ans d’ancienneté dans la nouvelle grille. Monsieur le Ministre c’est à vous d’agir et de modifier votre ordonnance pour que le traitement de vos anciens collègues hospitaliers soit enfin à la hauteur du choc d’attractivité attendu !

 

Quoi qu’il en coûte ? Ou quoiqu’il nous en coûte !

Actions Praticiens Hôpital défend et défendra le droit de tous les praticiens comme celui de l’Hôpital Public et de tous ses soignants.

Actions Praticiens Hôpital continue de soutenir tous les mouvements de grève en cours et dépose un nouveau préavis à compter du lundi 25 janvier.

 

Dr Jean-François Cibien                       Dr Carole Poupon       

Président APH, Président AH                Vice-Présidente d’APH, Présidente CPH

06 07 19 79 83                                   06 76 36 56 67

LES LUNDIS DE LA COLÈRE, LES HOSPITALIERS NE PLIERONT PAS

 

Avec le soutien du Groupe Pasteur Mutualité

 

----------------------------------------------------------------

Campagne nationale
" Dis Doc', t'as ton doc' ? "  pour faire évoluer le modèle culturel des médecins !

 

Retrouvez toute l'information dans le communiqué de presse (cliquez ici)

www.cfar.org/didoc/ 

 

----------------------------------------------------------------

 
 

  

       

Pour lire le sommaire et les articles cliquez ici

Pour télécharger la revue, cliquez ici

----------------------------------------------------------------

Les annonces de recrutement 
Janvier 2021

      retrouver ces annonces sur le site reseauprosante.fr

 

Les dernières actus

ActuAPH 7

Actu'APHn°7 est en ligne

Note de l’union syndicale Action Praticiens Hôpital, regroupant la Confédération des Praticiens des Hôpitaux et Avenir Hospitalier, et Jeunes Médecins.

 

 

L'union syndicale Action Praciens Hôpital, regroupant Avenir Hospialier et la Confédération des praticiens des Hôpitaux, ainsi que Jeunes Médecins, a adressé une note au Ministre des Solidarités et de la santé que vous retrouverez dans son intégralité dans les pdf à télécharger ci-dessous.

 

# SIMULATEUR DE SALAIRE POST-SÉGUR

Retrouver le simulateur de salaire post-Ségur sur le site de Jeunes médecins

https://www.jeunesmedecins.fr/salaire-segur/

© Avenir Hospitalier - VA Solutions 2012 - Tous droits réservés