A la Une

Le SNJAR

Le DESARMIR inquiète les jeunes Anesthésistes-réanimateurs : création du SNJAR

Le 4 janvier 2017, les jeunes médecins anesthésistes-réanimateurs (internes et jeunes thésés) annoncaient la création du SNJAR.
C’est l’arrêté de décembre 2016 qui a motivé la création du SNJAR. Dans la foulée, tous les jeunes ont voulu se mobiliser car cette décision du nombre d’internes à former en anesthésie-réanimation et en médecine intensive et réanimation a été prise sans aucune concertation à la fois sur le plan régional et national, alors que ces deux spécialités sont intimement liées. 
 
Les chiffres proposés leur semblent déconnectés des capacités de formation actuelles, et le SNJAR  craint également que  les données disponibles actuellement et la répartition du flux soient déconnectées des besoins démographiques à prévoir et prévisible en réanimation. 
De fait, la filière anesthésie-réanimation risque d’être mise à mal par cette répartition, perdant ainsi la double qualification. Pour Franck Verdonk, président du SNJAR, « elle aura « perdu » cette interaction très noble qui fait la force de notre métier. Cela entachera également la qualité des soins. Un anesthésiste ne pourra sûrement plus faire de réanimation, et un réanimateur ne pourra plus faire d’anesthésie. Les jeunes sont particulièrement sensibles à cette question puisque cela va déterminer leur exercice futur ainsi que la qualité des soins qu’ils vont prodiguer aux patients.» 
 
D’après les propos receuillis auprès de Franck Verdonk par Saveria Sargentini
Leur site internet : http://www.snjar.fr/

Avec le soutien du Groupe Pasteur Mutualité

 

----------------------------------------------------------------

Campagne nationale
" Dis Doc', t'as ton doc' ? "  pour faire évoluer le modèle culturel des médecins !

 

Retrouvez toute l'information dans le communiqué de presse (cliquez ici)

www.cfar.org/didoc/ 

 

----------------------------------------------------------------

 
 

  

    La revue AH 11 est en ligne

       Pour lire le sommaire et les articles cliquez ici

Pour télécharger la revue, cliquez ici

----------------------------------------------------------------

     Les annonces de recrutement 
Octobre 2018

      retrouver ces annonces sur le site reseauprosante.fr

 

Les dernières actus

La souffrance au travail

La souffrance au travail, un phénomène social qui n'épargne pas la Justice

 
Dans son article paru dans la revue de l'Union Syndicale des Magistrats (USM), Pascale Loue-Willaume, chargée de mission, aborde la souffrance au travail dans un contexte général. Puis elle se focailise sur la justice, « Pour nous magistrats, on peut même parler de double paradoxe. Comment concilier notre serment, l’engagement professionnel que nous devons avoir d’impartialité, de loyauté avec des objectifs chiffrés qui ne tiennent généralement aucun compte des moyens et au détriment souvent de la qualité de la motivation de nos décisions »… 

« Et que dire des situations que nous rencontrons dans nos unions régionales : des collègues épuisés, qui ne parviennent plus à prendre leurs congés, qui renoncent à leurs formations obligatoires en raison d’un emploi du temps professionnel qui ne leur laisse aucune marge de manoeuvre quand on ne leur demande pas d’assurer eux-mêmes leur remplacement.»« Comment admettre que nous soyons témoins, voire parfois même victimes, de ce que nous sommes statutairement en charge de poursuivre ou de sanctionner ? »
 
Lire la suite...